Bob lance sa campagne contre l’alcool au volant, qui prend de l’ampleur depuis la crise

Bob lance sa campagne contre l’alcool au volant, qui prend de l’ampleur depuis la crise
Bob lance sa campagne contre l’alcool au volant, qui prend de l’ampleur depuis la crise
--

C’est ma vie», chantent plusieurs usagers de la route au passage d’un chauffeur Bob. Le tube du Dr Alban prête ses notes et son slogan à la nouvelle campagne d’hiver de Bob, déclinée en publicités vidéo et panneaux d’affichage et lancée jeudi à Bruxelles en présence du ministre de la Mobilité Georges Gilkinet et de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, tandis que la conduite sous l’influence de l’alcool est à nouveau à la hausse en même temps que la pandémie de coronavirus s’apaise.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, 3 138 accidents de la circulation ont été causés par une consommation excessive d’alcool. C’est plus que pour l’ensemble de 2020 (2 922) et qu’en 2021 à la même période (2 489), marquée par des restrictions de circulation et des confinements dus à la crise sanitaire. De plus, 22 779 personnes ont été testées positives à l’alcool entre janvier et juin, soit 126 par jour.

La Belgique ne peut pas être fière de ces résultats», a souligné Georges Gilkinet. “Chaque année, chaque jour, il y a trop de victimes sur la route : morts et blessés graves.«Pour réduire leur nombre»,nous devons mobiliser tous les moyens“, Alors quoi “La consommation d’alcool est la cause de 25% des accidents de la circulation», souligne le ministre. En ce sens, il salue l’introduction en Belgique du permis par points, déjà mis en place avec nos voisins français notamment ».Nous y travaillons, mais pour y arriver, nous devons nous mettre d’accord sur sept dans le noyau.

Le ministre de l’Intérieur s’est également prononcé en faveur de cette mesure supplémentaire. “Nous devons continuer à sensibiliser et à contrôler. La police ne délivre pas de contraventions pour le plaisir. Nous nous réjouissons de fêter la nouvelle année dans les meilleures conditions possibles.

Face à un conducteur ivre, la moitié des personnes ramènent leur ami pour assurer leur sécurité, un tiers essaie de trouver une autre solution pour l’empêcher de prendre le volant, 13% font un commentaire sans trop oser intervenir et 3% ne disent rien , selon le Highway Safety Institute Vias, qui a interrogé 1 000 personnes dans une nouvelle étude. Lorsque la personne qui a trop bu est un étranger, la moitié n’intervient pas du tout ou se contente d’un simple commentaire.

--

L’acceptation sociale de l’alcool au volant est trop élevée en Belgique, plus que chez nos voisins.», poursuit le ministre de la Mobilité. En outre, “bien que conscients des risques, les conducteurs sous-estiment la perte d’attention et la lenteur des réflexes causées par la consommation d’alcool», abonde sa collègue Annelies Verlinden.

Pour sensibiliser les cyclistes de tous bords (les vélos sont également soumis à la limite de consommation d’alcool), la campagne Bob se déploiera sur les réseaux sociaux et dans les espaces publics du vendredi jusqu’à fin janvier. Les automobilistes peuvent donc s’attendre à des contrôles renforcés d’ici la fin de l’année.N’importe quand et n’importe où», conclut Vias.

- Bob lance la campagne contre au volant été ivre grandit de la crise

Bob lance campagne contre lalcool volant qui prend lampleur depuis crise

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV environ 700 nouvelles contaminations par jour – .
NEXT La Chine assouplit les restrictions sur les arrivées internationales – .