élus et associations demandent une commission d’enquête – .

élus et associations demandent une commission d’enquête – .
élus et associations demandent une commission d’enquête – .
--

“L’action du gouvernement (…) est totalement insuffisante face à l’ampleur de la situation”accuser les signataires, critiquer “le démarrage extrêmement lent” et le « sous-dimensionnement » de la campagne de vaccination, ainsi que “manque d’informations transparentes” sur “nombre de vaccins disponibles”“prochaines commandes”.

Parmi les auteurs de la plateforme figurent les adjointes Sandrine Rousseau et Danielle Simonnet (NUPES), la première adjointe au maire de Marseille Michèle Rubirola (EELV), les présidents des associations AIDES, Act-UP Paris et Médecin du Monde. Ils demandent aux sénateurs de créer une commission d’enquête, comme cela avait été fait en 2020 sur la gestion de la crise sanitaire du Covid-19.

Selon le dernier bilan de Santé publique France, publié ce vendredi, 1 955 cas confirmés ont été recensés en France depuis le 20 mai, date à laquelle un premier cas a été détecté sur le territoire national.

Devant ce rebond des cas, plus de 42 000 doses de vaccin antivariolique étaient en rupture de stock et la vaccination a été étendue aux populations les plus à risque : hommes ayant des rapports sexuels avec un ou plusieurs hommes, personnes trans ayant des partenaires sexuels, travailleuses du sexe, travailleuses du sexe et professionnels. travailler dans des lieux de consommation sexuelle.

--

Cependant, le “Les plages horaires disponibles sont encore trop insuffisantes sur l’ensemble du territoire national”jugent les auteurs de la tribune, qui demandent aux parlementaires de “en finir avec le secret de la stratégie du gouvernement” pour’« évaluer la qualité de cette stratégie ».

Face aux critiques, le ministre de la Santé, François Braun, a assuré fin juillet que la France “n’était pas loin derrière” et a déclaré que le stock de vaccins antivarioliques était “très conséquent”. Cependant, il a refusé d’en préciser le champ d’application, affirmant que le “Top secret” parce que la variole peut être utilisée comme arme biologique.

Lundi, après une rencontre avec l’association AIDES, le ministre a promis sur Twitter que le “La mobilisation sur tout le territoire ne cesse d’augmenter.”

Tags : Variole du singe élus associations demander une commission enquête

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV Il se plaint d’un mal de gorge, les médecins y trouvent des champignons qui s’y développent. – .
NEXT Covid, monkeypox et après ? La menace des zoonoses – .