Le Vietnam met en quarantaine les personnes atteintes de monkeypox – .

Le Vietnam met en quarantaine les personnes atteintes de monkeypox – .
Le Vietnam met en quarantaine les personnes atteintes de monkeypox – .
--

Les personnes soupçonnées d’être infectées par le virus du monkeypox doivent être mises en quarantaine dans des centres de santé ou des hôpitaux jusqu’à ce que leurs symptômes disparaissent, a déclaré le ministère vietnamien de la Santé.

Le guide sur le diagnostic, le traitement et la prévention du monkeypox a été publié le vendredi 29 juillet, une semaine après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la maladie une urgence médicale mondiale.

Selon le ministère vietnamien de la Santé, il existe trois stades de monkeypox : asymptomatique, léger et sévère. Quelle que soit la condition, le patient doit être isolé et traité dans un établissement médical. Les centres de santé traiteront les cas asymptomatiques ou bénins ; les hôpitaux provinciaux et centraux dans les cas graves ou les groupes à haut risque tels que les nourrissons, les personnes âgées, les personnes souffrant d’affections sous-jacentes, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

Les principes généraux du traitement sont la surveillance et la quarantaine, principalement le traitement symptomatique, la nutrition, l’équilibre électrolytique et le soutien mental, l’utilisation de médicaments spécifiques pour les groupes à haut risque et la surveillance des signes de complications graves.

Cette stratégie de traitement a été appliquée aux patients de Covid-19 depuis le déclenchement de la pandémie jusqu’à la première quinzaine de juillet de l’année dernière, lorsque le Vietnam a autorisé la quarantaine et le traitement à domicile.

Le monkeypox peut entraîner de graves complications, notamment une diminution de la vision, une perte de conscience, un coma, des convulsions, une insuffisance respiratoire, une hémorragie, une diminution du débit urinaire, une septicémie et un choc septique.

--

Les patients sortent de l’hôpital s’ils sont isolés depuis au moins 14 jours et ne présentent aucun symptôme de la maladie, si aucune nouvelle lésion cutanée n’apparaît pendant au moins 48 heures et si les anciennes plaies ont cicatrisé.

Actuellement, le Vietnam n’a enregistré aucun cas de monkeypox. Le ministère vietnamien de la Santé a contacté l’OMS et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis au sujet des vaccins et a ordonné une sécurité accrue aux frontières pour surveiller les sources potentielles d’infection.

Au 29 juillet, le monde avait enregistré 21 148 cas de monkeypox dans 78 pays. La plupart des cas de « variole du singe » sont bénins et certains se sont même rétablis d’eux-mêmes. Le taux de mortalité de cette maladie est de 0,03 %, ce qui est inférieur à celui du Covid-19. Le nombre de cas a augmenté rapidement au cours de la semaine dernière.

Merci à Jean Michel Gallet

- VIETNAM ÉPIDÉMIE Vietnam met en quarantaine les personnes avec variole du singe

Vietnam met quarantaine les personnes atteintes monkeypox

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV Un homme du Val de Loire à l’origine d’un dispositif médical et musical pour aider les malades de Parkinson à mieux marcher – .
NEXT Quel est ce fruit d’été qui pourrait réduire le risque d’Alzheimer ? – .