le nombre de dépistages du cancer baisse, le département tire la sonnette d’alarme – .

le nombre de dépistages du cancer baisse, le département tire la sonnette d’alarme – .
le nombre de dépistages du cancer baisse, le département tire la sonnette d’alarme – .
--

éviter les embouteillages

La campagne de sensibilisation lancée cet été devrait aussi permettre d’éviter l’engorgement des centres à l’automne. “Si les gens attendent la rentrée, ils courent le risque d’être déçus de l’attente : c’est maintenant que les échéances sont favorables”, souligne le Dr Laville. Elle rappelle qu’un tiers du Lot-et-Garonnais sera testé régulièrement.

Mais qu’en est-il des autres ? “Souvent, ce sont les mêmes personnes qui reviennent année après année.” A ce point, la cellule de la Ligue contre le cancer du Lot-et-Garonnaise, implantée à Agen, souligne les disparités entre le nord et le sud du département, entre zones rurales et zones plus urbanisées. «Généralement, ce sont les habitants des centres et des périphéries qui vont se faire dépister, alors que les gens des zones rurales viennent moins souvent voir le médecin. La culture préventive a plus de mal à s’intégrer au milieu rural. Quand tu vas bien, pourquoi devrais-tu prendre la peine de conduire 50 km pour te faire dépister ? », soupire Inès, la secrétaire de la Ligue.

Des disparités entre territoires

Outre les distances à parcourir, la désertification médicale n’aide pas, et les difficultés d’accès aux soins, en milieu rural, pèsent sur le taux de dépistage. Pour inciter les plus réticents à passer le test, la Ligue mène des actions de sensibilisation dans les villes, sur les marchés : “Il y a ceux qui arrêtent, mais aussi ceux qui nous rejettent systématiquement, avec le ‘je n’ai pas n’importe quel’”. J’ai besoin, je ne suis pas intéressé. Nous envisageons également de proposer des bus pour emmener les gens vers les centres de dépistage. On essaie de trouver des solutions pour informer les gens », explique le secrétaire.

Dans le département, les différents pôles sont implantés dans la ville, Agen, Villeneuve-sur-Lot et Marmande. Au Centre départemental de coordination, Émeline Lavialle, responsable de la santé publique, affiche des affiches de prévention sur tout le territoire, “dans les hôpitaux, les centres de santé, mais aussi les mairies, qui sont directement chargées de distribuer aux associations et lieux locaux : boulangeries, syndicat des commerçants , coiffeurs et instituts, buralistes. »

- nombre examens détection cancer est chute département est en train de faire son alarme

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV Un cas autochtone de dengue détecté dans le Var, le deuxième de l’année en France métropolitaine – .
NEXT traitement au plasma pour améliorer votre peau – .