Une fillette de 3 ans meurt d’une infection à streptocoque A

Une fillette de 3 ans meurt d’une infection à streptocoque A
Une fillette de 3 ans meurt d’une infection à streptocoque A
--

Deux autres enfants atteints de la même bactérie sont également hospitalisés.

Une fillette landaise de trois ans est décédée lundi 28 novembre d’un mal de gorge bactérien après une infection à streptocoque A, selon les informations de France Bleu. Ces bactéries sont notamment à l’origine de la scarlatine, une maladie bénigne ou de l’angine de poitrine par exemple. Ils peuvent provoquer des infections potentiellement mortelles lorsqu’ils pénètrent dans la circulation sanguine.

Six morts au Royaume-Uni

Le garçon a d’abord été hospitalisé à l’hôpital de Dax avant d’être transféré au CHU de Bordeaux, selon nos confrères de France bleu. Deux autres enfants, également contaminés, sont hospitalisés dans un état grave. Le premier est membre de la fratrie de la victime et le second a été scolarisé dans une école du quartier de résidence de la fille décédée.

« Dans 99 % des cas, il n’y a pas de problème d’angine. Mais dans certains cas, la maladie peut dégénérer et affecter les fonctions vitales. J’étais là.”Didier Couteaud, le représentant de l’ARS dans les Landes, a déclaré à France Bleu. L’ARS alerte ainsi les familles du secteur et leur rappelle que s’il y a des symptômeslié à l’angine, il faut consulter rapidement un médecin“. Les streptocoques A se transmettent d’homme à homme par gouttelettes.

--

lire aussiBronchiolite, grippe, gastro… Pourquoi les maladies saisonnières reviennent

Ces bactéries sont à l’origine de la mort de six enfants au Royaume-Uni ces derniers jours. L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a exhorté les parents à être vigilants, après que cinq décès d’enfants de moins de 10 ans ont été enregistrés dans les sept jours suivant le diagnostic d’infection invasive à streptocoque du groupe A cette semaine en Angleterre. Un sixième décès a été enregistré au Pays de Galles. Les autorités sanitaires britanniques constatent une augmentation de ces types d’infections invasives par rapport aux saisons précédant la pandémie de Covid-19.

VOIR ÉGALEMENT – Marie-Estelle Dupont : « Tous les professionnels de la santé mentale sont en alerte maximale »

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
NEXT Voici pourquoi la perte d’odorat de longue date liée à Covid pourrait enfin être guérie