Y a-t-il moins de cyberattaques en Belgique en raison de la guerre en Ukraine ? – .

--

Moins d’attaques depuis l’Ukraine ?

Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, a déclaré fin juin à Paris que les cas de ransomwares (ou ransomwares, piratage contre rançon) avaient augmenté de 300 % entre 2020 et 2021. Mais il a ajouté, paradoxalement, que son pays n’a pas été soumis à des attaques massives. et les cyberattaques directes de la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine.

Nous avons évoqué au début de la guerre en Ukraine, les attaques informatiques contre la Russie. Le journalle mondeIl a déclaré fin mai que ces attaques de sabotage contre la Russie provenaient principalement d’Amérique du Nord, de l’Union européenne et d’Ukraine. Certaines agences ukrainiennes ont même admis avoir mené des attaques de piratage au nom du gouvernement. Cette concentration sur une même cible pourrait-elle expliquer une baisse ?

ne baisse pas ta garde

Axel Legay, professeur de cybersécurité à l’école polytechnique UCLouvain, répond très prudemment.

Les licenciements de consultants ne me surprennent qu’à moitié, car au début de la guerre en Ukraine, il y avait une tendance à gonfler les équipes de cybersécurité. Mais comme la visibilité n’est pas instantanée, il y a probablement des entreprises qui licencient parce qu’elles se sentent en sécurité..”

Mais parler de réduction des attaques est, selon lui, une erreur. ” IBM a déclaré que le nombre d’attaques avait encore augmenté. Cependant, le coût d’unl’attaque a un peu ralenti.” Un peu comme si le prix des données volées avait baissé sur le marché, pour l’instant.

--

De plus, le spécialiste ajoute : « On sait qu’en été, c’est toujours plus calme. Mais si vous ne voyez pas d’attaque en ce moment, cela ne signifie pas qu’elles n’existent pas, car les meilleures attaques sont celles que vous ne voyez pas. Il faut parfois trois ans pour voir les premiers symptômes.

L’Ukraine est un pays où l’on trouve de nombreux informaticiens de qualité, selon le professeur Legay. ” On a dit à un moment donné qu’ils allaient venir en Belgique prendre le travail des informaticienselle rit.Pourtant, ils travaillent déjà dans le conseil… à distance !“Imaginez des pirates russes et ukrainiens se neutralisant en s’attaquant, on ne le verra vraiment que dans trois ans, selon lui.” Et c’est un message que je ne veux pas faire passer, car nous devons continuer à être vigilants.

- Il y a moins cyberattaques Belgique par guerre Ukraine

atil moins cyberattaques Belgique raison guerre Ukraine

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV Le corps retrouvé dans un champ est celui du policier bruxellois disparu le mois dernier – .
NEXT ces Belges qui viennent faire leurs courses en France – .