“Retraite rapide”, l’émission qui secoue la Belgique – .

“Retraite rapide”, l’émission qui secoue la Belgique – .
“Retraite rapide”, l’émission qui secoue la Belgique – .
--
Une image tirée de l’émission « Vroeg op pensioen », diffusée par la chaîne belge VRT. TRV MAX.

CHARTE BENELUX

Fini le sexe, les conneries, la jalousie et la tromperie, voire, plus fou encore, les joutes pour obtenir un don d’organes, essayer de la drogue ou trouver un jeune migrant à expulser. Tous ces « exploits » de la télé-réalité hollandaise ne semblent plus dans l’air du temps, même s’il en reste encore quelques fragments ici et là avec, en France par exemple, les aventures répétitives des Marseillais aux quatre coins de le monde.

Est-ce l’effet de la pandémie et les leçons qu’ils en ont tirées ? Les auteurs semblent désormais privilégier les « documentaires » sur les faits sociaux de notre monde post-Covid. Et l’un de ces nouveaux programmes frappe, en Belgique flamande. En effet, la chaîne publique VRT fait polémique en diffusant FIRE, acronyme de indépendance financière, retraite anticipée, ou indépendance financière, retraite anticipée. Résumé en néerlandais, cela donne Vroeg op pension (Il se retira rapidement.)

Si l’épisode du Covid-19, comme l’ont observé des sociologues, a ébranlé, notamment chez les jeunes, la notion de travail et l’importance qu’il convient de lui accorder, c’est certainement la première fois que le phénomène atteint ce point. Illustré pour la télévision. Avec, non pas des acteurs, mais sept jeunes témoins qui expliquent leur désir de ne pas travailler. Et faire tout son possible pour prendre sa retraite le plus tôt possible. En bonne santé et avec des poches pleines, bien sûr.

“Il n’y a pas de limite, vous pouvez tout obtenir dans ce monde sans faire grand-chose”, le fondateur de la branche belge de FIRE

--

FIRE, inspiré des écrits des auteurs Vicki Robin et Joe Dominguez, qui ont publié Ton argent ou ta vie (Votre argent ou votre vie, 2008), est un mouvement qui se répand depuis les États-Unis et compte déjà plusieurs milliers d’adeptes en Belgique. L’un de ses principes est qu’il est possible de prendre sa retraite dès que l’on cumule vingt-cinq fois le montant de ses dépenses annuelles. Et les jeunes Flamands qui témoignent l’ont fait, alors qu’ils n’avaient que trente, voire vingt ans.

lire aussi Article réservé à nos abonnés Ces diplômés qui choisissent de travailler moins pour “vivre mieux”

On vit volontairement avec un tout petit pied, en Bulgarie, avec environ 800 euros par mois. Un autre travaille deux heures par jour sur son ordinateur à la recherche de placements rentables mais préfère lire et sortir. Un troisième a jonglé avec les cryptomonnaies et s’est installé dans une villa en Thaïlande. Le fondateur de la branche belge du mouvement a 37 ans et vit à Dubaï, où un autre des témoins a acheté une maison. Il a pu arrêter de travailler à l’âge de 26 ans en spéculant avec toutes les crypto-monnaies. Sa philosophie : Il n’y a pas de limite, vous pouvez tout obtenir dans ce monde sans faire grand-chose.

Il vous reste 53,09% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Retraite rapide lémission qui secoue Belgique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
NEXT Lisez-vous le belge ? Un mois pour découvrir la littérature de notre pays – .