il n’a jamais reçu l’argent car l’escroc lui a présenté… une fausse application bancaire – .

il n’a jamais reçu l’argent car l’escroc lui a présenté… une fausse application bancaire – .
il n’a jamais reçu l’argent car l’escroc lui a présenté… une fausse application bancaire – .
--

Un jeune Liégeois voulait vendre son ordinateur portable 1 600 € en ligne, mais il a été victime d’une arnaque hors du commun. L’acheteur présumé a effectué le virement devant lui… sur une fausse demande bancaire. Est-ce une nouvelle technique d’arnaque ? Comment s’en protéger ?

Gaëtan connaît bien les méthodes des arnaqueurs… mais cette fois, ils l’ont trompé. Surpris par l’arnaque dont il a été victime, il a décidé d’appuyer sur le bouton orange Alertez-nous pour sensibiliser à cette technique méconnue.

Voulant revendre son ordinateur 1 600 €, Gaëtan est passé par Market Place, la plateforme de vente en ligne de Facebook. Très vite, un internaute hollandais réagit à votre annonce : «Il m’a posé toutes les questions pour voir si l’ordinateur fonctionnait bien, s’il pouvait me recontacter, s’il y avait un problème. tout semblait honnête», raconte le jeune Liégeois.

Une date est fixée pour le rendez-vous, mais l’acheteur indique à Gaëtan qu’il souhaite régler par virement bancaire : «J’ai dit que je préférais l’argent liquide, parce que je ne veux pas être dupe. Il a dit ‘non t’inquiète, tu peux prendre une photo de mon compte avec le virement, et une photo de ma pièce d’identité“. Le jour de la rencontre, tout se passe, a priori, comme prévu : »Il a fait le virement devant moi, cachant même un peu son téléphone quand il faisait son soi-disant code secret.“.

“Je ne savais même pas que ça existait”

Les jours passent, mais les 1 600 € attendus n’arrivent pas. Malgré des rappels successifs, le Néerlandais ne répond plus et finit par bloquer Gaëtan sur Facebook. Alors qu’il enquête, il se rend compte de ce qui lui est arrivé : “En fait, tout était faux ! Je ne savais même pas que ça existait. C’était une fausse application bancaire où j’ai généré un faux transfert. Aucun paiement n’a jamais été effectuéGaëtan se lamente.

La victime dit que l’application utilisée par le voleur semble réelle : “L’arnaque est tellement bien faite qu’il y a même un faux historique avec d’autres paiements. Tout est fait pour instaurer la confiance, c’est incroyable.“.

Le numéro de compte bancaire de l’arnaqueur n’existe pas réellement, mais ce même IBAN apparaît dans les témoignages en ligne : “Samedi dernier, un gars m’a acheté un ordinateur portable et a transféré l’argent via son application, l’argent n’a toujours pas été déposé sur mon compte bancaire belge. Quand vais-je recevoir mon argent ?», a écrit un néerlandophone. Quant à la photo d’identité, Gaëtan assure qu’après inspection, elle ne correspond pas à l’homme retrouvé.

En plein déménagement, Gaëtan et sa compagne se retrouvent en difficulté : «Nous sommes jeunes, c’est de l’argent dont nous avions besoin. 1 600 €, c’est plus qu’un mois de salaire pour moi. Aujourd’hui, je n’ai plus d’ordinateur et je n’ai plus d’argent pour m’en acheter un nouveau.“, la menthe. Son premier réflexe a été de contacter son commissariat, qui lui a dit que les chances de retrouver l’homme qui l’avait arnaqué étaient minces. C’est la raison pour laquelle Gaëtan a décidé de ne pas porter plainte.

Un nouveau phénomène ?

--

Pour en savoir plus, nous avons contacté les autorités. Cette nouvelle méthode n’est pas encore connue de la police fédérale ni du SPF Economie, mais elle existe : la banque néerlandaise détournée la cite sur son site internet. Selon la Federal Computer Crimes Unit, ces applications contrefaites pourraient provenir de la darche du webdonc de cet internet clandestin et anonyme, où se passent des choses parfaitement illicites.

Tu dois être très prudent. Il existe des moyens très simples pour éviter que cela ne se produise.

L’arnaque n’est pas généralisée, selon le porte-parole de la Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, mais il est possible de s’en protéger : «Tu dois être très prudent. Il existe des moyens très simples pour éviter que cela ne se produise. Le transfert instantané est recommandé. En quelques secondes, le transfert est effectué. Il y a là une certitude puisque chacun vérifie sur son mobile si le virement est arrivé, et on peut être sûr qu’ils ne nous ont pas trompés. Il y a parfois un supplément à payer, mais certaines banques l’incluent dans leur forfait. D’autres ne le font pas, mais ce ne sont que des sous», explique Rodolphe de Pierpont.

Il existe d’autres moyens comme Payconiq. Cette application génère un code QR à scanner par l’acheteur. Cependant, ce mode est limité à 250 € pour les paiements entre particuliers et 1 500 € pour les commerçants. Enfin, Gaëtan avait raison de se méfier car dans ces cas là la meilleure option reste le paiement en liquide.

Les personnes arnaquées comme ça n’ont qu’une seule option : “Il faut aller porter plainte à la police, car c’est pénalisé. C’est à la fois l’usage de faux, puisque l’application est falsifiée, et le vol, il existe deux infractions pénales.», conclut Rodolfo de Pierpont.

Bien qu’il soit difficile de retrouver les auteurs de ces événements, le dépôt d’une plainte permettra de relier des cas similaires et d’ouvrir une enquête.

- Gaëtan vend Mac via Marketplace jamais n’a reçu d’argent parce que l’escroc a présenté .. une fausse application bancaire

jamais reçu largent car lescroc lui présenté une fausse application bancaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV Gros accident… dès le premier virage pour Oliver Solberg – .
NEXT “L’Eglise n’est pas censée respecter le principe des facilités, mais à Wemmel il y a un accord depuis 60 ans” – .