les Diables Rouges gagnent mais sont déchirés par la presse internationale – .

les Diables Rouges gagnent mais sont déchirés par la presse internationale – .
les Diables Rouges gagnent mais sont déchirés par la presse internationale – .
--

Les Diables Rouges n’ont pas convaincu grand monde hier soir contre le Canada. Dans un manque total de sérénité, ils n’ont pu dominer le Canada, s’imposant à la moindre différence après un match très difficile.

Pour la presse internationale, la Belgique n’est plus au niveau. Le discours est d’ailleurs quasi unanime et relègue les Diables Rouges dans la catégorie d’une équipe vieillissante, pour ne pas dire dangereuse. « La Belgique peut pousser un gros soupir de soulagement, loin d’être impérial face au Canada. La Belgique est entrée par la petite porte.peut-on lire par exemple chez Eurosport, qui ne cache pas son scepticisme. « Face à une équipe séduisante du Canada, qui méritait bien plus, les Diables Rouges n’ont pas du tout convaincu“.

Pour le journal L’Equipe, la victoire belge est une complète énigme. “Au terme d’un match abominable en séquence, secouée dans tous les compartiments par des Canadiennes audacieuses, sauvée par un corps arbitral qui n’a pas sifflé contre elle deux pénalités évidentes (14, 38) et sauvés par leur gardien, on se demande encore, ce matin, comment la Belgique a réussi à battre les “Cannucks” hier, écrit le journal français.

« Vous pouvez remercier le mauvais résultat du Canada. La Belgique a toujours un talent glorieux à Kevin de Bruyne et un gardien de but de classe mondiale à Courtois, mais ils semblaient fatigués, blasés et désespérément vulnérables au rythme et à l’énergie du jeu offensif du Canada., résume la BBC. “Celui qui méritait le plus n’a pas gagné. La Belgique a battu l’exceptionnelle Canada dans un match où elle n’aurait pas dû prendre les trois points. Le match était l’occasion de voir si la Belgique pouvait être considérée comme un sérieux prétendant au titre. La vérité est que, pour le moment, cela laisse beaucoup de doutes », De son côté, détaille le journal espagnol AS.

Pour une soi-disant équipe d’étoiles, ils n’étaient pas vraiment bons. Quelevin De Bruyne est désormais le seul joueur de classe mondiale en Belgique et il était le pire de tous. La Belgique a-t-elle de l’expérience ou vieillit-elle ? Il n’a pas fallu longtemps pour le savoir.” écrit le Soleil, littéralement intraitable.

Thibaut Courtois acclamé

--

En revanche, un homme ne cesse de faire l’éloge de la presse du monde entier : Thibaut Courtois. Son arrêt du penalty de Davies a certainement changé la donne.

“Jouer avec Thibaut Courtois est un grand avantage”résume bien le journal Marca. “Thibaut Courtois celui qui sauve les meubles”L’équipe continue. « Face à une équipe séduisante du Canada, qui méritait bien plus, les Diables Rouges n’ont pas du tout convaincu. Mais ils ont quand même trouvé un moyen de gagner, en s’appuyant sur les exploits de Thibaut Courtois, notamment en arrêtant un penalty.”précise Eurosport.

“Thibaut Courtois, qui avait quitté la Coupe du monde il y a quatre ans après avoir perdu de mauvaise humeur face au futur champion bleu, l’a retrouvée mercredi, et c’est du côté opposé, à la tête d’une équipe belge déboussolée, très proche de la noyade”peut-on enfin lire sur AFP.

- Puertita Partido abominable the Red Devils win but are destroy by press international

les Diables Rouges gagnent mais sont déchirés par presse internationale

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV L’Uruguay doit se contenter d’un match nul décevant face à la Corée du Sud – .
NEXT VIDÉO – Le vaisseau spatial Orion de la NASA capture un sublime départ de la Terre