Formule 1 | “J’étais limite”: Alfa Romeo a “garé le bus” devant les voitures Aston Martin F1 à Abu Dhabi

Formule 1 | “J’étais limite”: Alfa Romeo a “garé le bus” devant les voitures Aston Martin F1 à Abu Dhabi
Formule 1 | “J’étais limite”: Alfa Romeo a “garé le bus” devant les voitures Aston Martin F1 à Abu Dhabi
--

Avant le début du Grand Prix d’Abu Dhabi, 5 points séparaient Aston Martin F1 (7e au classement des constructeurs) d’Alfa Romeo (6e).

Le pari sportif était élevé, mais peut-être encore plus économique (près de 12 millions de dollars d’écart entre les deux positions, le chiffre définitif du prize money de l’année restant à déterminer).

Et il était à un cheveu d’Aston Martin F1 gagnant son pari : Lance Stroll (8e) et Sebastian Vettel (10e) ont inscrit 5 points. Ainsi, il y avait égalité entre les deux équipes, mais Alfa Romeo a terminé sixième grâce à la quatrième place de Valtteri Bottas à Imola.

Pourtant, lors de ce Grand Prix d’Abu Dhabi spécifique, Alfa Romeo avait adopté une stratégie bien précise : ne pas chercher à finir le plus haut possible… mais tenter de perturber la carrière F1 d’Aston Martin !

Car Alfa Romeo, qui n’a marqué que 4 points dans cette seconde partie de saison (le plus mauvais bilan de tout le plateau), savait qu’ils n’auraient pas le rythme pour jouer les points de façon régulière. Dès lors, la meilleure défense était de perturber la course des Verts.

Le directeur de l’ingénierie de la piste, Xevi Pujolar, a volontiers admis cette approche peu orthodoxe… Il est clair que Valtteri Bottas et Guanyu Zhou avaient une stratégie non conventionnelle en essayant de verrouiller Lance Stroll et Sebastian Vettel sur la piste.

« Il ne s’agissait pas tant de montrer des performances sur la piste pour marquer des points. Notre but était de dire : « OK, si possible [les points]oui », mais la priorité numéro un était de s’assurer que [Sebastian Vettel et Lance Stroll] perdre du temps derrière nous. »

“Les pilotes ont fait un travail fantastique là-dessus, en particulier Zhou. Chaque seconde de retard rendrait son objectif plus difficile. [à Aston Martin F1] pour obtenir la sixième place. Les pilotes et toute l’équipe peuvent en être très fiers. »

C’est aussi la raison pour laquelle Valtteri Bottas était l’un des deux seuls pilotes à se dépasser.

“J’ai dû attendre que les Astons se dressent puis leur rendre la vie difficile une fois qu’ils m’ont rattrapé” explique finlandais.

« Nous n’avions pas beaucoup de rythme et ma stratégie était très différente, je voulais garder les voitures vertes derrière moi le plus longtemps possible. »

« Au final, il était très proche de points avec eux. A un moment, on aurait dit qu’on allait se faire prendre ! »

Et en effet, Valtteri Bottas (avec force usée) a pu bloquer, non pas Lance Stroll dans la première moitié de course (le Canadien l’a passé rapidement), mais Sebastian Vettel (avec force nouvelle), pendant quatre tours.

Quant à Guanyu Zhou, il a réussi à bloquer Sebastian Vettel pendant deux tours (entre les tours 41 et 43), ce qui lui a fait perdre de précieuses secondes. Cela peut sembler peu mais en réalité, quand on sait que Sebastian Vettel a terminé la course sur l’aileron arrière de la McLaren de Daniel Ricciardo (dans la bataille pour la 9e place), ce temps perdu a été décisif : car avec un tour de plus, Vettel il aurait dépassé Ricciardo et marqué le point qui manquerait à Aston Martin F1 à la fin.

Guanyu Zhou parle aussi de cette course très spéciale pour lui.

« Tout au long de la course, la situation était claire : si nous ne pouvons pas les battre en piste, nous sacrifierons des positions pour donner aux McLaren et aux Alpine une fenêtre dégagée devant les Aston. C’est arrivé. »

“Nous nous sommes arrêtés tôt, alors que le pneu était encore frais, afin de pouvoir saper Sebastian et Lance et essayé de les tenir à distance autant que possible. »

--

“J’ai vraiment tout donné et je suis très content pour l’équipe. »

“Au final, c’était très équilibré, à égalité de points, mais je savais que chaque petite marge faisait une différence, donc c’est vraiment important pour l’équipe pour l’année prochaine.” »

Une stratégie assumée par Alfa Romeo

Un autre abandon en tête de course (après celui de Lewis Hamilton) aurait compromis le résultat final et permis à Aston Martin F1 d’enregistrer cette fameuse perte de points.

Enfin, Pujolar ne pensait-il pas que cette stratégie était trop risquée ? Faut-il vraiment mettre en partie son destin dans les voitures des autres ?

« On s’est dit : si après le premier tour on se retrouve très près des points, on va changer de cap. C’est arrivé à Zhou, parce qu’il était plus haut, alors nous avons laissé quelques tours de plus pour voir comment tout fonctionnait. »

« Pour Valtteri, étant donné où nous avons commencé [avant-dernière ligne], nous sommes partis en pneus durs, juste pour être sûrs de pouvoir prolonger le premier relais dessus et ensuite être proches des Aston Martin une fois de retour aux stands. Ensuite, nous pourrions commencer à leur causer du trafic. »

« Nous avons donc fait cela au début avec une voiture. Mais ensuite, quand on a vu qu’il y avait un risque qu’ils prennent des points et que ce serait difficile pour nous, on a essayé d’interagir avec les deux voitures. C’était assez réussi. »

Limiter les manœuvres selon Aston Martin F1

Du côté d’Aston Martin F1, comment vivons-nous cette approche “tout ou rien” d’Alfa Romeo ?

Mike Krack, team manager, n’a pas jugé la stratégie de l’équipe elle-même, mais les manœuvres défensives de Valtteri Bottas et Guanyu Zhou, qu’il a trouvées très limitées…

«Nous avons eu une excellente fin de saison dans l’ensemble et la situation aurait pu aller dans l’autre sens. Je pense donc que la frustration ne serait pas de mise de notre côté. »

«Pour moi, ils étaient complètement concentrés sur nous. Certaines manœuvres étaient un peu à la limite, à la limite je pense. Mais nous prévoyons que cela pourrait arriver. »

“Nous savions que nous devions être prudents en les dépassant et je pense que les deux pilotes ont bien géré la situation. »

- Formule Était limite Alfa Romeo garé bus devant le Aston Martin Abu Dhabi

Formule Jétais limite Alfa Romeo garé bus devant les voitures Aston Martin Abu Dhabi

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV L’Espagne s’intègre parfaitement dans le tournoi en s’offrant un festival contre le Costa Rica (7-0) -.
NEXT Anderlecht prêt à relancer une ancienne piste offensive ? – Tout le foot – .