Préparez-vous pour des parties tendues dans le jeu furtif V-Sabotage – .

--

Alors que l’armée allemande occupe la majeure partie de l’Europe, des unités d’élite mènent des opérations secrètes derrière les lignes ennemies. Intégrez ces unités dans Autoprotection en Vnotre jeu de société de la semaine.

Fondée en juillet 1940 par Winston Churchill lui-même, la Chargé des opérations spéciales (SOE) vise à soutenir les différents mouvements de résistance dans les pays occupés. En particulier, l’envoi d’unités aéroportées d’élite, les commandos, pour effectuer des missions secrètes sur des éléments stratégiques ennemis.

Autoprotection en V est un jeu coopératif, dans lequel les joueurs incarnent ces fameux commandos, opposés aux forces ennemies contrôlées par le jeu.

Avant de commencer la partie, les joueurs déterminent leur mode de jeu, s’il faut jouer une seule mission (une trentaine de minutes), ou une opération complète, une succession de plusieurs missions (dont certaines doivent parfois se faire en parallèle). Le nombre de commandes à utiliser dépend de la mission choisie, vous pouvez donc continuer à contrôler plusieurs personnages en fonction du nombre de participants.

Deux commandos en une seule mission // Source : Sébastien Goetz pour Numerama

Les missions décrivent comment configurer le terrain, assembler diverses tuiles extérieures ou intérieures, où se positionnent les ennemis, où arrivent leurs renforts et surtout les objectifs à atteindre. Il en existe deux types : les cibles à détruire (faire sauter un pont par exemple) ou à ne pas détruire (récupérer des plans par exemple).

Chaque commando a sa propre spécialité (le sapeur, l’officier, le médecin et le sniper, l’éclaireur), son arme préférée, et éventuellement une équipe de départ.

Après avoir traité un événement aléatoire, certains aidant les joueurs (les Allemands croient avoir entendu un chat par exemple), d’autres beaucoup moins (des renforts ennemis arrivent, vos armes se bloquent, etc.), chaque commando dispose de trois points d’action à votre tour.

Vous pouvez vous déplacer de tuile en tuile, utiliser du matériel (un medkit, une grenade, un uniforme allemand, etc.), éliminer discrètement un ennemi, tirer, désactiver l’alarme, interagir avec une cible, etc.

Les commandos démarrent le jeu en mode furtif, et le but du jeu est de rester ainsi le plus longtemps possible. Les renforts allemands sont alors moins nombreux, on peut les tuer au couteau, ils ne nous poursuivent pas, ils ne nous tirent pas dessus comme des lapins, etc. En revanche, une fois détecté (pour avoir utilisé une arme qui fait du bruit, pour être sorti à découvert, pour ne pas avoir été assez discret dans ses déplacements, etc.), l’alarme se déclenche et les choses se compliquent beaucoup plus. Il peut être désactivé, mais une seule fois par match… Les Allemands ne sont pas dupes, ils ne croient pas deux fois à une fausse alerte.

Ensuite, c’est au tour du jeu d’agir, différemment selon que l’alarme s’est déclenchée ou non. Les renforts arrivent en premier, puis chaque ennemi se déplace, soit vers le point cardinal indiqué par la carte événement piochée au début du tour, soit vers le commandement visible le plus proche, d’où il tire.

Un commandement, une mission, une opération. // Source : Sébastien Goetz pour Numerama

Si tous les objectifs ont été atteints et qu’au moins un commando a réussi à s’échapper, la mission est un succès. Inversement, si tous les commandos ont été éliminés, si toutes les unités ennemies ont été déployées, ou si une condition d’échec de mission s’est produite, c’est un échec. Sinon, un nouveau tour commence.

Sans rentrer dans les détails, le jeu s’enrichit encore de pas mal de petits éléments supplémentaires, qui viennent encore enrichir l’expérience et le gameplay (nids de mitrailleuses, leviers pour ouvrir les portes, équipements récupérés sur les ennemis tués, chargements de TNT, etc.) .

pourquoi jouer Autoprotection en V?

Ne prenons pas de raccourcis : nous avons été impressionnés Autoprotection en V. Pour commencer, les règles sont parsemées de morceaux d’histoire et de contexte. De plus, les opérations, son emplacement, son nom, ses objectifs ont effectivement eu lieu.

--

Ses règles de base sont simples, et votre première partie vous permettra de comprendre les quelques détails qui n’étaient pas clairs à la lecture. Les suivants sont beaucoup plus fluides et les tours s’enchaînent dynamiquement. Et malgré cette simplicité, (presque) toutes les situations que l’on peut imaginer sont prises en compte.

Source : triton noir

Mais c’est surtout le système de jeu, basé sur cette notion de furtivité, qui donne toute sa force au jeu. De plus, les premières pages du livret de règles sont entièrement consacrées à ce point, puisqu’il est au cœur du jeu. . comment jouer. Bien sûr, vous pouvez faire tout votre possible, mais très probablement, votre mission se terminera par un échec.

Enfin, le jeu parvient à monter une ambiance digne des meilleurs films du genre. la sale douzaine, Quand les aigles attaquent, Les canyons de Navarone, Bâtards sans Glorie, réunis à table dans votre salon. Nous pensons aussi, bien sûr, à commandesla saga culte du jeu vidéo.

Autoprotection en V
Source : triton noir

Anciennement connu sous le nom Commandes V , Autoprotection en V Ce n’est pas un jeu récent, puisqu’il a été publié pour la première fois en 2016. Mais nous profitons de sa réédition, qui vient d’arriver dans les bacs, pour vous le présenter. Le jeu n’a pas pris une ride, et même l’auteur en a profité pour améliorer certains points.

Enfin, pour renouveler l’expérience de jeu, vous avez la possibilité d’enrichir la box de base avec diverses extensions déjà disponibles. Chacun ajoute du matériel supplémentaire : nouveaux événements, nouveaux personnages, nouvelles tuiles, etc. Fantôme il propose notamment une gestion de l’expérience, un mode campagne et un mode loup solitaire. Endurance propose de coopérer avec les mouvements de résistance et ajoute des officiers allemands et des chiens de garde. armes secrètes introduit, entre autres, de nouvelles armes, des barils de gaz sur lesquels tirer ou encore des mini-chars radiocommandés. Enfin, si vous préférez jouer avec des figurines (à peindre) plutôt qu’avec des pièces en carton, il y a le pack de figurines pour la boîte de base, et le pack de figurines pour les rallonges.

Autoprotection en V
Les miniatures (à peindre) de l’extension ajoutent encore à l’immersion. // Source : triton noir

Si vous êtes fan de ce genre de comment jouer et le thème, Autoprotection en V Il répondra sûrement à vos attentes. Règles simples mais complètes, virages fluides et dynamiques, équipement mis à jour, durées de jeu malléables, tout a été soigneusement pensé. Et avec ses nombreuses extensions désormais disponibles, les missions commando n’auront plus de secrets pour vous. Voici un jeu coopératif, historique, avec un thème bien établi, que nous apprécions particulièrement.

  • Autoprotection en VC’est un jeu de Thibaud de la Touanne
  • Illustré par Vincent Filipiak et Bruno Tatti
  • Edité par Triton Noir
  • Pour 1 à 4 joueurs à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 30 à 120 minutes (selon le mode de jeu choisi)
  • Au prix de 57,90€ chez Philibert

Le verdict

Source : triton noir

Source : triton noir


Nous l’avons aimé

  • parties tendues
  • très bon matériel
  • de nombreuses missions
  • On est vraiment dans l’ambiance !
  • Il fonctionne très bien tout seul.


on a moins aimé

  • Pas vraiment de rangement dans la boite (il fallait trouver quelque chose)

Certains liens de cet article sont des liens affiliés. Nous allons tout vous expliquer ici.

Mots clés: Préparez-vous pour les jeux tendus jeu furtif VSabotage

Préparezvous pour des parties tendues dans jeu furtif VSabotage

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV la chanteuse partage d’adorables photos de sa petite Ghjulia sur la plage
NEXT Le totem maudit a été établi avec son petit ami ! – .