Véronique Genest rentabilise ses dépenses, explique pourquoi la retraite est impensable – .

Véronique Genest rentabilise ses dépenses, explique pourquoi la retraite est impensable – .
Véronique Genest rentabilise ses dépenses, explique pourquoi la retraite est impensable – .
--

A 66 ans, il aurait pu vivre de sa retraite et se détendre. Mais cela ne suffirait pas du tout. Véronique Genest, qui a décidé de rester aussi actif que possible. L’actrice, qui a longtemps incarné Julie Lescaut à l’écran, avoue paris ici, ce mercredi 3 août, qu’elle n’est certes pas piégée dans des difficultés économiques personnelles, mais que son train de vie ainsi que sa prise en charge de diverses dépenses la poussent à devoir cotiser le plus d’argent possible. Celle qui vit entre Paris et la Corse a monté un festival de théâtre, qui s’est déroulé du 18 au 21 juillet. Et pour couvrir les dépenses liées à son organisation, elle n’a pas hésité à faire appel à son gendre Adam et à son mari Meyer qui, avec elle, ont monté et démonté les décors. Ce n’est pas tout. “Meyer était le médecin du festival et conduisait également le camion”elle glisse.

Véronique Genest a utilisé beaucoup d’économies pour sa défunte mère

Véronique Genest ne veut pas se plaindre de sa situation. Elle se souvient simplement : “J’ai dit que c’était difficile pour les acteurs, mais que j’ai eu de la chance, j’ai des actifs et des économies, mais ils ne seront pas éternels”. Une partie de sa manne financière a été utilisée pour sa mère, décédée en février dernier dans une maison de retraite des suites d’une infection. Outre la douleur de cette perte et son ambition de porter plainte pour “mauvais traitements”le natif de Meaux indique que “La maison de repos coûte entre 5.000 et 6.000 euros par mois”.

La suite sous cette annonce

“Je dois gagner ma vie, je dois travailler”

En prime, elle aurait dû prendre en charge les dépenses liées à l’ex-femme de son mari. Bilan personnel : “Je dois gagner ma vie, je dois travailler”. Cependant, la personne concernée a calculé ce dont elle a besoin. La somme mensuelle à laquelle il aspire n’est clairement pas anodine. Véronique Genest révèle en effet : « J’ai besoin de 10 000 euros par mois. Endurer, aider ceux qui m’entourent. Les pensions des acteurs ne correspondent pas au temps qu’ils passent à travailler. Ils sont minimes. Le chômage a un plafond, il n’est pas énorme”. Et pour marteler, une dernière fois : “Mais je ne me suis jamais plaint”.

Véronique Genest rentabilise ses dépenses explique pourquoi retraite est impensable

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

--
PREV L’identité de l’auteur des menaces et des tentatives d’assassinat est-elle révélée ? – .
NEXT Inès Reg fond en larmes après avoir été accueillie par une famille – .